Voir aujourd’hui un Ali Haddad passé d’intouchable à un «harrag», voir les possesseurs de passeport diplomatique et de jets privés frappés d’interdiction de sortie du territoire national, ou voir encore des amis des Bouteflika et consorts convoqués par des juges n’est-il pas la preuve par neuf que le «Hirak» a déjà remporté une première manche décisive face aux bandits, voleurs et abuseurs de pouvoirs

M.B.M Le pouvoir compte sur l’essoufflement du «Hirak» et ruse encore pour sauver sa peau ou de ce qu’il en reste. Il prouve sa méconnaissance

1 2