Les Algériens ont retrouvés une estime de soi et une fierté qu’avaient ébranlée des dizaines d’années d’autoritarisme. N’ont-ils pas obligé Abdelaziz Bouteflika à renoncer à un cinquième mandat et beaucoup de figures de son régime à se terrer en attendant la fin de la tempête ? N’ont-ils pas provoqué un séisme politique salutaire, si immense qu’il a pour effet collatéral d’accélérer les ralliements opportunistes?

La révolution nous rend-elle meilleurs ? Gare à l’autoglorification ! Y.T Cette estime de soi et cette fierté sont légitimes. Toutefois, gare à l’autoglorification, maladie infantile de la