Les gens passent de longues heures à attendre au passage de Rafah dans l’espoir de pouvoir sortir.

Un photographe de Gaza capture des images d’un isolement désespéré

«J’ai trente-trois ans et je ne suis jamais allé dans un avion», a déclaré Abdel Rahman Zagout, un photographe palestinien de Gaza. Depuis plus de dix ans, Gaza subit de sévères restrictions à la circulation des personnes et des biens qui paralysent son économie. Près de soixante-dix pour cent des diplômés sont sans emploi.

Connectés au monde via Internet et les médias sociaux, les jeunes de Gaza sont séparés par des restrictions de mouvement. La majorité d’entre eux estiment que l’économie asphyxiante de Gaza a peu à offrir pour leur avenir et espère trouver des débouchés à l’étranger. Pour la plupart des jeunes Gazaouites, voyager reste un rêve inaccessible.   

Abdel Rahman a obtenu un baccalauréat en médias de l’Université al-Aqsa en 2008 et a travaillé en tant que photojournaliste indépendant et éducateur en photographie au cours des dix dernières années. Il consacre son travail à documenter les dures réalités de la vie quotidienne à Gaza. Le projet qui a remporté le concours photo 2018 du Comité international de la Croix-Rouge raconte une histoire de rêves et d’espoirs brisés par la pauvreté et la fermeture. 

La majorité des photographies ont été prises au passage de Rafah qui relie Gaza à l’Égypte. Rafah, qui est considéré comme la principale porte d’entrée de Gaza, ne s’ouvre que sporadiquement. Le travail d’Abdel Rahman offre un regard intime sur la vie des jeunes de Gaza, tandis que ses images transmettent un sentiment d’isolement désespéré.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.