ALGERIE:Le conditionnement du subconscient par la propagation de la mystification ! «Répétez un mensonge mille fois, il devient une vérité !»

Le conditionnement du subconscient par la propagation de la mystification !
«Répétez un mensonge mille fois, il devient une vérité !»

Les judéo-sionistes-jésuites-maçons et leur mass-media orchestrent le « faire croire », ou fabrication de mythes et paradigmes fictifs illusoires qu’ils exploitent politiquement dans leur mission de subversion.

Comparatif des dogmes, sioniste et amazigh.

1- d’un peuple amazigh (le mot n’existait pas jusqu’à récemment), calqué sur le scénario sioniste de l’invention du peuple juif.
2- d’une nation, d’un pays, de manière semblable à celle de la création illégale d’Israël !
Tactique/astuce donc identiques à celles employées pour justifier cette fraude historique de la création d’Israël, par
– la genèse du dogme de la Shoah, adaptée et transcrite en Holocauste-PRINTEMPS berbère, un génocide partiel, une menace d’extinction, un crime contre l’humanité, menant à la disparition du peuple berbère, après celle de la culture et de l’identité (langue, etc).
– l’invention d’un peuple fictif, indiscernable, sans existence historique, mythologique plantée dans le subconscient de l’opinion et repris par les révoltés émules du « rebelle » Matoub.
– la diffusion médiatique en boucle des lamentations amazighes, à l’image de celles qui s’élèvent du mur à Jérusalem dédié à cette pratique religieuse judaique, parallèlement à la recherche d’un symbole idolâtrique, statue ou mémorial, en substitut du Veau D’Or hébraïque.

 Liens :

https://googledrive.com/host/0Bw8fxUHQhYGmMnNocTB4Zk05Wjg/78856243-telecharger-comment-le-peuple-juif-fut-invent-eacute-pdf-gratuitement-livre-libre
http://www.wtfdownload.com/shlomo-sand—%C2%AB-comment-la-terre-d39israel-fut-inventee-%C2%BB—rencontre-a-l39iremmo/taAUXOTx8Qg.wtf
http://francais-gratuit.fr/french/telecharger+comment+la+terre+d+israel+fut+inventee+pdf/

Extrait de la vidéo de Hichem Abboud. 
« Ouyahya compare le régime colonial au régime actuel. Je lui dit Ouyahya ! LE RÉGIME COLONIAL ÉTAIT MILLE FOIS MEILLEUR QUE LE RÉGIME ACTUEL !  OUI ! LE RÉGIME COLONIAL ÉTAIT PLUS CLÉMENT, ET AIMAIT L’ALGÉRIE PLUS QUE LE RÉGIME ACTUEL !
…Les hommes du régime actuel, si on les compare aux colons, ils ne valent pas un sou ! Les colons…l’Algérie n’était pas leur terre, mais ils ont crû en elle ! L’Algérie ne les a pas vu naitre, mais ils ont crû en elle ! Parce que après une autre génération, donc qui a vu naitre d’autres les enfants des premiers colons, mais ils ont crû en elle! Ils ont mis en valeur ses terres agricoles. Et ils ont construit des villes et des villages. Les villes d’Alger, de Constantine, d’Oran, Mostaganem, toutes les villes, c’est le cas de Annaba, ont été construites par….le régime colonial. Qu’on me montre un seul village construit par le régime actuel qui a engrangé des $ milliards durant ces 15 dernères années! Pas une ville, pas un village ! Pas un village, même quand ils construisent les logements, ils les construisent très mal ! LE RÉGIME COLONIAL AUQUEL VEUT SE COMPARER AHMED OUYAHYA N’AVAIT PAS ÉRIGÉ LA CORRUPTION EN SYSTÈME DE GOUVERNANCE ! LES COLONS N’AVAIENT ÉRIGÉ LES DENIERS PUBLIQUES EN SYSTÈME DE GOUVERNANCE !
LES COLONS DE L’ALGÉRIE NE DÉTOURNAIT L’ARGENT POUR LES EMMENER EN FRANCE, LES METTRE DANS LES BANQUES FRANÇAISES ET S’ACHETER DES BIENS EN FRANCE ! ILS S’ACHETAIENT DES BIENS …EN ALGÉRIE ! EN ALGÉRIE ILS S’ACHETAIENT DES BIENS ! ILS ONT CONSTRUIT ……EN ALGÉRIE !
Les hommes du régime colonial n’envoyaient pas leurs enfants étudier, et dans les écoles, et les lycées, et les universités, étrangères, ou françaises ! Ils ont construit des écoles, des universités, des lycées, ……en Algérie, et leurs enfants étaient scolarisés ……en Algérie, contrairement à vous, honteux, que vous êtes, maffieux que vous êtes, hein !
…Parce que vous ne croyez en votre avenir ……en Algérie ! Les colons croyaient en leur avenir …….en Algérie ! »

 
Vidéo/youtube.
Français—> https://www.youtube.com/watch?v=Y8nKymK3yrA&feature=youtu.be
Arabe —> https://www.youtube.com/watch?v=X7q_QGvaTnA

En 2004, le général en retraite avait dans une longue déclaration divulgué des informations confidentielles, sur les fonctionnements internes et les relations entre différentes structures de l’ANP. Il en était sorti indemne !
En 2014 et ultérieurement, il réitère la même infraction, en dévoilant des infos encore plus sensibles, que sa fonction d’officier lui avait permis d’acquérir !
Il a rompu ses engagements professionnels envers le pays, mais a la chance de trouver en Bouteflika un homme clément ! En accord avec son ingratitude et son arrogance l’opposition se lève et renverse l’affaire dans laquelle le délinquant Benhadid est métamorphosé en victime, victime de Said Bouteflika et d’un clan mythique ! On occulte les conséquences dangereuses de ses révélations ! Le criminel est blanchi et devient victime, la technique de la victimisation développée par les maitres de l’intox et de la subversion (les média sionistes) est appliquée à la lettre et propagée, enveloppée du leurre et subterfuge de la
« liberté d’expression »  !  Complicité collective des media, des avocats, des partis politiques et leurs dirigeants (de l’opposition), des officiers de l’ANP en retraite (le camp Toufik), etc… Une conspiration à grande échelle, avec des ramifications Paris-Sionnistes !

LIENS UTILES :
—> algeria-watch.org-anp_presidence 1/benhadid
—> algeria-watch-presidentielles 2/benhadid_itv.htm
—> dans ce blog Lien.

Texte à lire et étudier, les déclarations de Benhadid dans un article d’El Watan intitulé :

Hocine Benhadid : «Bouteflika doit partir dignement et Gaïd-Salah n’est pas crédible»

El Watan, 12 février 2014

Sec et nerveux, l’ex-général Hocine Benhadid – ancien commandant de la mythique 8e Division blindée et un des rares généraux à avoir démissionné (à 52 ans en 1996) – ne cache pas son exacerbation face à ce qu’il qualifie de «situation dangereuse». Il parle ici après dix ans de silence.(2004, et son soutien à Benflis)
 
– Quelle est votre lecture des récentes attaques du secrétaire général du FLN, Amar Saadani, contre le DRS et son patron, le général de corps d’armée Mohamed Médiène ?

D’abord, je tiens à préciser que mes frères d’armes m’ont demandé de parler parce que l’on ne peut pas laisser durer une telle situation. Pour revenir à votre question, Saadani n’a aucun pouvoir ni l’audace de parler seul, car il reçoit des ordres de certains. Il était difficile pour la Présidence d’affronter directement le DRS. Le Président n’a pas l’audace de s’attaquer frontalement à ce service, il a donc, lui ou son entourage, employé d’autres moyens, dont Amar Saadani. Le DRS a toujours été ciblé par la Présidence pour l’affaiblir, cela dure depuis l’arrivée de Bouteflika au pouvoir. Le DRS est une institution militaire et l’armée est l’ultime protecteur du pays. Si on porte atteinte à l’armée, le pays est en danger. C’est donc une trahison. Les attaques de Saadani sont une trahison. Et la cour de Bouteflika est aussi coupable de trahison. Ce clan joue avec le destin de l’Algérie. Bouteflika est otage de son entourage, il n’est conscient qu’une demi-heure ou une heure par jour. J’ajoute qu’une personne malade ne peut garantir la stabilité. Cette stabilité, il faut le rappeler, a été instaurée depuis l’ère Zeroual qui a commencé par la loi de la rahma. D’ailleurs, la stabilité n’est pas le fait d’un seul homme, elle émane des institutions.

– Des noms, pour préciser quel groupe à la Présidence vous visez…

Le premier et principal acteur est bien sûr le frère du Président, Saïd.

– Le frère cadet est-il aussi important ?

C’est Saïd Bouteflika qui gère le pays et donc son seul adversaire est le DRS. Tout le monde est à plat ventre devant Saïd, les ministres, les walis, la police, les hauts responsables… Il gère via le téléphone de la Présidence, donc les gens obéissent. Et dans l’armée, Gaïd-Salah est avec lui. Mais je précise qu’il ne s’agit que de Gaïd-Salah en tant qu’individu – pas l’armée entière en tant qu’institution – qui est le soutien de Saïd.

– Pourquoi le clan présidentiel veut-il affaiblir le DRS ?

La première raison est d’ouvrir la voie au quatrième mandat en affaiblissant tous ses adversaires. La deuxième raison est que ce clan veut sauver sa peau, car la corruption a atteint des niveaux dangereux. Ils ne veulent pas rendre de comptes à l’avenir. C’est une question de survie pour eux, une manière de se protéger encore pendant cinq ans avant de trouver une autre solution. Mais ce quatrième mandat est impossible, car si le Président peut mener une campagne par procuration, comment va t-il prêter serment (car il serait «élu» par les appareils et l’administration, dans ce cas-là, on le sait) ? Bouteflika ne peut ni parler ni se mettre debout. Ce serait un scandale vis-à-vis de l’opinion nationale et internationale. L’Algérie serait la risée des nations. Ses proches veulent trouver une «astuce» pour qu’il puisse le faire, mais il n’y a rien à faire ! Personnellement, je ne crois pas que Bouteflika veuille d’un quatrième mandat, ce sont ses proches qui n’arrêtent pas de jouer du bendir. Il n’y a que certains ministres et appareils qui font dans l’à-plat-ventrisme. Ils veulent affaiblir le DRS, aussi, car il est question d’enquêtes sur des dossiers très lourds, des milliards de dollars. Et c’est le frère du Président lui-même qui est éclaboussé par ces scandales.

– Le DRS est-il réellement un obstacle au quatrième mandat ou est-ce la neutralité apparente de ce service qui exaspère le clan présidentiel ?

Le DRS n’intervient pas dans ces questions, ce service donne son avis seulement. Le DRS ne va pas dire à Bouteflika «non au quatrième mandat», il peut lui dire : «Il est préférable, Monsieur le Président, que vous vous retiriez.» Le DRS ne va pas obliger Bouteflika à ne pas aller vers un nouveau mandat. C’est la discipline et l’éducation militaire qui interdisent de s’adresser au Président en ces termes ; je rappelle que Toufik est militaire comme l’a été Bouteflika. Ce dernier est ministre de la Défense, Toufik ne peut pas se permettre de lui interdire de se représenter, il peut juste lui suggérer qu’il serait préférable, pour l’Algérie, d’abandonner l’option du quatrième mandat vu sa maladie. Pas plus. Ce qui fait bouger les proches du Président est qu’ils ont peur de rendre des comptes. Or, l’heure de rendre des comptes viendra, après un an ou après dix ans.

– Que pensez-vous des changements opérés au sein du DRS en septembre ?

Il n’y a eu aucun changement ! La DCSA est depuis longtemps rattachée à l’état-major, cette direction envoie des rapports à Toufik et aussi à l’état-major. Du temps de Lakehal Ayat, la DCSA était chapeautée par la Sécurité militaire ; c’est Khaled Nezzar, en tant que chef d’état-major, qui l’a rattaché à l’EM. Les officiers du renseignement sont très solidaires, leur esprit de corps est très puissant, on ne peut les séparer ou les diviser.

– Qu’en est-il alors de la suppression de la direction de la police judiciaire du DRS, qui a enquêté sur les grands scandales de corruption ?

Ce n’est pas important. En plus, tous ces dossiers d’enquête sont chez les officiers du renseignement. Ils n’ont plus besoin d’autres dossiers. Ces «changements» sont présentés par le clan comme un affaiblissement du DRS, mais le Président ne peut rien contre ce service. Toufik, malgré son âge et le temps qu’il a passé à la tête du DRS, est le dernier rempart de l’Algérie, sinon le pays sombrera. Toufik a laissé faire, il ne s’est pas opposé à Bouteflika durant ces quinze années parce que ce n’est pas son rôle de s’opposer au Président.

– Cette tension n’est pas seulement entre la Présidence et le DRS, mais aussi entre le chef d’état-major et le DRS…

Ne l’appelez plus «chef d’état-major» ! Depuis quand a-t-on vu un chef d’état-major nommé vice-ministre ?! Le chef d’état-major n’a aucune crédibilité et personne dans l’armée ne le porte dans son cœur. Ils ont juste peur de lui à cause de ses prérogatives. C’est tout. Toufik n’a aucun motif de discorde avec Gaïd-Salah, mais c’est ce dernier qui provoque le chef du DRS. Gaïd-Salah ne peut absolument rien contre Toufik. Il n’en a ni les capacités ni l’envergure. Toufik est très malin !

– Bouteflika veut-il mettre le général Toufik à la retraite ?

La volonté y est, du moins. En est-il capable avec son état de santé ? Une telle décision n’est pas facile à prendre car elle peut créer des remous dans l’armée, des divisions entre pro et anti-Bouteflika, pro et anti-Toufik… Si le Président avait procédé à la mise à la retraite de Toufik avant toute cette tension ou après la Présidentielle, ça aurait pu passer. Mais là, ce serait interprété comme une vengeance personnelle, le résultat d’une rancune.

– La cohésion de l’armée est-elle donc menacée ?

Non. L’armée est solidaire, l’esprit de corps est très fort. Ecoutez : nous avons enterré jeudi dernier un officier – général – de mon ancienne unité que j’ai longtemps commandée, la 8e Division blindée (ex-brigade) : tous les officiers de la «8» étaient là, malgré l’âge et l’éloignement. Bon, Gaïd-Salah n’a pas assisté ! Pourtant, c’était un général que l’on enterrait. C’est une honte. Il a préféré être à l’enterrement d’un lieutenant-colonel où il y avait Saïd Bouteflika.

Y a-t-il mésentente entre la majorité de l’armée et son chef d’état-major ?

Mais il y a la discipline : on ne peut refuser ses ordres, même si on n’est pas d’accord. Pour ce qui est de la chose politique ou des décisions qui pourraient déstabiliser le pays, la majorité ne marchera pas avec Gaïd-Salah. D’ailleurs, Gaïd-Salah quittera son poste, quatrième mandat ou pas. Parce que Bouteflika l’a instrumentalisé puis va s’en débarrasser. Comme il le fera avec Sellal.

– Quelle sera la réaction du DRS ?

Le DRS s’en tient au silence et laisse faire. Pour les «services», ce qui se passe est un non-événement. Et connaissant Toufik, il reste très serein, il sait qu’il s’agit d’une campagne passagère. Il est difficile à déstabiliser.

– Des informations parlent de l’arrestation du général Hassan, patron de l’antiterrorisme au DRS et proche de Médiène…

Cela vient du chef d’état-major qui veut provoquer, remuer les choses et faire du bruit. Mais ça n’a aucune conséquence. Rien.

– Comment voyez-vous cette Présidentielle ?

Personnellement, je crois que la Présidentielle sera reportée à cause de la maladie de Bouteflika…

– Mais il y a des délais constitutionnels…

Qui va les faire respecter ? Qui va assurer un intérim ? Bensalah n’aurait pas le droit de le faire. Ils ne vont pas le laisser, l’armée et d’autres. Peut-être que ses origines vont poser problème.

– Quelle serait la solution à ces tensions ?

Voilà ce que je demande au président Bouteflika : il est venu avec le slogan «îzza et karama» (la dignité), alors qu’il se retire avec «îzza et karama», dignement, et laisse l’Algérie reprendre son souffle. Je ne lui demande pas de quitter, mais juste de se retirer dignement. Qu’il sorte par la grande porte. Car cinq ans de plus avec lui seraient un danger pour le pays.

«Aucun parallèle avec la crise de 1998» :

Cette crise et ces tensions rappellent-elles au général Benhadid, proche de Liamine Zeroual, la crise de 1998, quand une partie de l’armée et des services faisaient la guerre à la Présidence ? «Non», répond-il. «C’est un autre cas de figure, une lutte d’un autre genre, un conflit qui remontait au duel Nezzar-Beloucif. Beloucif avait été nommé chef d’état-major par Chadli qui lui était proche, il fallait donc le dégommer et ils lui ont créé des problèmes au point qu’il a été emprisonné.

Puis c’est Khaled Nezzar qui a été nommé chef d’état-major (en empêchant le général le plus apte, Kamal Abderrahim, d’accéder à ce poste) et ministre de la Défense nationale par la suite, en 1990, sous le parrainage de Larbi Belkheir. Les officiers supérieurs d’alors – Hadjeres, Attaïlia, Betchine, Abdelmadjid Cherif, etc. – ont été dégommés par Nezzar. En 1993, pour calmer la scène politique et apaiser certains hauts officiers qui étaient hostiles à la situation dans l’armée, on a installé Liamine Zeroual comme ministre de la Défense nationale.

Ce dernier était respecté au sein de l’armée. Et à la fin du mandat du HCE, fin 1993, le président de cette instance, le regretté Ali Kafi, qui était aussi président de l’Organisation nationale des moudjahidine avec un solide réseau, a tout fait, lors de la Conférence de dialogue national (janvier 1994), afin de désigner Zeroual chef de l’État. Kafi voulait couper l’herbe sous le pied de clans qui voulaient imposer quelqu’un d’autre à la place de Zeroual. Il en résulta que les autres clans avaient de la haine : ‘Pourquoi Zeroual et pas nous !’ Ils ont continué à jouer en coulisses contre Zeroual, et comme ils savaient que ce dernier avait le général Betchine comme ami, ce sont eux qui ont proposé à Zeroual de le ramener à ses côtés.

C’était un piège. Il s’ensuivit les affaires contre Betchine pour affaiblir Zeroual, et ce dernier a quitté le pouvoir car il avait à faire face à une situation compliquée. Il s’est retrouvé pris dans les solides fils d’une toile d’araignée.»

Signé : Adlène Meddi
(un binational travaillant en équipe avec l’espionne Mélanie Matarese, d’El-Watan)

Hichem Aboud a parlé ! Une nouvelle vidéo sur youtube, en version français et arabe. (LienLien)
Il explique pourquoi un coup d’état n’est pas à souhaiter, dans un long exposé verbeux. Soulignons le fait que le personnage se décrit comme journaliste, refusant l’appellation d’opposant, se contredisant tout au long de ses interventions puisque vantant « son opposition au régime »!
Un aperçu du cauchemar de sa stratégie du « renversement » du régime, sous forme d’un tour d’Europe :
«Et dans les prochains jours nous allons donner naissance à un pôle , je ne l’appelle ni démocratique, ni laïc, ni islamique, un pôle algérien, tout simplement ! Un pôle algérien ! Un pôle libre ! Woualà !!
Qui aura pour mission rassembler tous les hommes qui vont dans les réseaux sociaux, dans les associations, un petit peu partout. Woualà !! On essaye de les rassembler pooour en faire une force pour que ch’ch’chaque  personne qui active puisse ramener dans son giron au moins une dizaine de personnes! Si nous serons 50, et chacun de nous pourrait ramener 10 personnes..nous serons 500 ! Voualà !! Avec ces 500 nous pouvons à ce moment là organiser des sit-ins devant les ambassades d’Algérie dans les grandes capitales …du monde ! Voualà ! On peut faire un sit-in devant l’ambassade d’Algérie à Paris, un autre à Bruxelles, l’autre une fois d’après ça sera à Londres, une fois d’après ça sera à Genève, une autre ça sera à Berlin ! Woualà !!  Chaque fois..on essaie de se regrouper et d’organiser un sit-in. Woouala ! Pas de 5-10 personnes de manière désorganisée. Qu’une personne essaie de drameuter quelque.., non ! On va toooous se regrouper et que chacun essaire de ramener les troupes qu’il peut mobiliser, de sorte qu’on est au moins 500 ! Woualà !! Parce que ça va faire effet boule de neige ! Ça va faire effet boule de neige !  Woualà !!  500 la 1ere fois ça va encourager les autres, ils vont venir, on sera plus nombreux, et chaque rassemblement ils seront encore plus nombreux ! Woualà »
Et alors à chaque rassemblement on présentera une résolution à l’ambassadeur algérien dans le pays où on organise le sit-in pour lui demander à ce que ce régime organise des élection libres sooous les auspices des organisations internationales ! Woualà !! Et oui nous ferons appel aux auspices des organisations internationales, parce que quand ce pouvoir appelle des forces étrangères pour piller nos richesses , ah oui il lui est permis, et nous pour qu’on appelle des organisations internationales neutres pour veiller à ce que notre volonté soit respectée, non nous, nous devenons des agents de l’étranger ? Eh ben nous sommes des agents de l’étranger dans ce cas ! Wouala !!!
Nous adresserons des écrits aux chefs d’état des grandes puissances leur demander d’intervenir ô près de ces dirigeants maffieux pour respecter le peuple, respecter sa volonté,  et respecter les droits de l’homme en Algérie, qui sont bafoués ! Nous avons une quarantaine de détenus politiques, il faut qu’ils soient libérer ! Woualà !!

DOSSIER « HUMAN RESTART ORGANISATION » (HRO) et MANOEUVRE SUBVERSIVE VISANT L’ALGÉRIE.

1-Introduction.
Les agitateurs de l’opposition à l’Algérie de Bouteflika, se réclamant de différents obscurs tendances et courants politiques, rallient la « Human Restart Organisation » (HRO). Le parti de Benflis confirme sa participation par la présence de sa responsable du parti « Talaie El Houriat »à l’étranger, Mme Bonnenfant Sabria, née Dehilis.
– Qui est HRO ?
– Une nébuleuse d’agents Turcs, Saoudiens, Égyptiens, Algériens, et d’autres pays musulmans, créée avec un agrément de l’ONU et une licence de l’Union Européenne. Elle proclame son statut d’ONG, donc non gouvernementale, non politique, dédiée à l’éducation, et à la défense des droits de l’homme dans les pays arabes. Dès le départ se contredisant, parce que déclarant militer pour un changement dans les méthodes de management gouvernementales actuelles (ne satisfaisant pas les aspirations des peuples selon eux), et l’instauration de la démocratie dans les pays arabes ! Ce qui, explicitement, a un caractère politique, dissimulé bien sûr. Et puisque dirigé de l’extérieur, active dans un cadre subversif. Cette organisation n’a en fait rien d’innovant en terme d’agenda et de méthodes de travail, elle est calquée sur les ONG de Freedom House, de la NED, et de George Soros, et oeuvre à provoquer un mouvement de déstabilisation selon le modèle classique des révolutions colorées, instiguées de New York, par Soros. Sauf que HRO est financée et administrée par des musulmans, et s’occupe officiellement d’une région plus large, les pays arabes. IL EST CEPENDANT CLAIR QUE CETTE ONG EST UN OUTIL ET UN SUBTERFUGE POUR UNE TENTATIVE DE DÉSTABILISATION DE L’ALGÉRIE UNIQUEMENT !
QUI EST HRO EN RÉALITÉ ?
– la fusion de deux tendances islamiques : celles des frères musulmans, adoptée par la Turquie d’Erdogan et canalisée dans le fantasme de la résurgence d’un nouvel empire ottoman, et celle de son miroir le cauchemar du wahhabisme souhaitant s’établir dans tous les pays musulmans.
– HRO est l’affirmation de l’annonce des préparatifs de l’établissement du règne du Dajjal. Affirmation définitivement confortée par la simple raison que ce plan répond aux attentes d’Israël, régime remplissant le rôle de trait d’union régional, politique, militaire, et eschatologique, entre la Turquie et les pays du Golf, donc un ciment qui consolide leur partenariat global.
À suivre….
– http://www.humanrestart.org/
– https://www.youtube.com/channel/UCYzuZsxNy-Z49I2F4dP2DKA

DOSSIER « HUMAN RESTART ORGANISATION » (HRO) et MANOEUVRE SUBVERSIVE VISANT L’ALGÉRIE.

2- Mme Bonnenfant Sabria, née Dehilis,
Un cas d’école du mercenariat politique ! En fait une véritable débauchée, médiatiquement et sournoisement transformée en militante de l’opposition, chargée par Benflis des relations extérieures de son parti, « Talae Al Huriate « .

La « fehla  » en image ! Une image valant mieux que mille discours !

N’oublions pas de préciser que Mme Bonnenfant est l’épouse de Jérome Bonnenfant, son associé de FITCOM,le partenaire de DSP (voir ien et capture) ! Tous les « Bonnenfants que j’ai retrouvés sur le net et facebook sont des double nationaux Français-Israéliens ! Une catastrophe pour cette tarte, elle est donc définitivement et directement sous la coupe du MOSSAD ! La technique de la compromission /chantage étant si facilement exploitable lorsqu’une étourdie ambitieuse et cupide, démontre son immoralité religieuse et son avidité de l’argent.


Elle s’est également procurée une fiche de paie chez HRO, l’odeur du pétrodollar l’ayant subjuguée !

Liens.
-http://www.fitcom.fr/production_realisation_audiovisuelle.php
http://www.fitcom.fr/presentation.php?Page2Display=contacts
– 

ALERTE CAMPAGNE DE PROVOCATION ET D’INTOX !!

Slimane Bouhafs, Président de la cordination chrétienne de Saint Augustin en Algérie !
SLIMANE BOUHAFS agent de la 5em colonne de Lavigerie, le réseau des média de la subversion (El-Watan, Le Matin, etc..), et les berbéristes « baptisés » des réseaux sociaux, PLEURNICHENT et accusent la sécurité nationale et le gouvernement d’abus de pouvoir ! La défense du pays est selon eux abusive, aux yeux de ces ennemis de l’intérieur elle enfreint leurs libertés ! Un exemple (parmi des milliers) des « innocentes » actions de SLIMANE BOUHAFS, « de sa défense des droits de l’homme  » et des droits des chrétiens, DES ATHÉES, DES BOUDHISTES, en Algérie ! TOUS ADMIRATEURS DÉCLARÉS OU CACHÉS ……D’ISRAËL .
(UNE COLLECTION DES « PENSÉES INNOCENTES HUMANISTES » DE SHLOMANE BOUHAFS AU LIEN
Slimane Bouhafs est un cas d’école, un parmi des dizaines de milliers d’autres ! ET SURTOUT NE VOUS BERCEZ PAS D’ILLUSIONS, ILS SONT BIEN PLUS NOMBREUX !
El-Watan en accord avec ses convictions et ses engagements subversifs contractés auprès des cercles occultes locaux et de Paris-Sion (en un mot le pouvoir judéo-maçonnique-jésuite) prends la défense d’un personnage dont l’arrogance envers les algériens et le défi de l’État signalent une situation inquiétant ! Ce harki kamikaze, si sûr de son immunité, insulte Islam, musulmans, arabes, le Prophète (saaws),
et l’autorité du gouvernement ! 
 

Son profil sur facebook
El Watan souligne sa maladie, la goute (cervicale ?), et son arrestation menacerait sa santé ! Même scénario de la lamentation, de la tromperie, de la fourberie, et du leurre !  
EL-WATAN OCCULTE LES FAITS, LE PORTRAIT DU FORCENÉ, JURIDIQUEMENT COUPABLE DE HAUTE TRAHISON, SPÉCIALEMENT DE SON CV, QU’IL MENTIONNE : «…a été introduit très jeune, selon sa famille, dans «les rangs de la garde présidentielle, puis dans la police nationale avant d’achever sa carrière, à l’âge de 34 ans, à cause de problèmes de santé, comme garde du corps personnel..»
 

« Qarn Echhaitan  » dévoile ses coutumes ancestrales talmudes !
Mêmes pratiques que ses cousins de Tel Aviv !

Poutine menace le roitelet wahhabite de l’Arabie maudite de publier les vidéos compromettantes, que ses services secrets détiennent, s’il n’arrête pas de lâcher ses zombis terroristes contre la Russie et ses intérêts…
Les vidéos en question mettent en vedette des princesses saoudiennes faisant avidement du sexe avec des officiers militaires ISRAÉLIENS. Les princesses incriminées sont : la fille du Roi, l’épouse de son fils et l’épouse du DIRECTEUR du RENSEIGNEMENT…

Le Pays de l’hérésie Wahhabite dévoile ses pratiques secrètes calquées sur celles de ses cousins israélites Talmudes. L’Islam désavoue leur appartenance à la Oumma.

Poutine menace le roitelet wahhabite de l’Arabie maudite de publier les vidéos compromettantes, que ses services secrets détiennent, s’il n’arrête pas de lâcher ses zombis terroristes contre la Russie et ses intérêts…

Les vidéos en question mettent en vedette des princesses saoudiennes faisant avidement du sexe avec des officiers militaires ISRAÉLIENS. Les princesses incriminées sont : la fille du Roi, l’épouse de son fils et l’épouse du DIRECTEUR du RENSEIGNEMENT…

 » LES CONVERSIONS DE LA MISÈRE « 

«Un effort colossal de (re) christianisation qui va aboutir à quelques conversions que Karima Dirèche-Slimani a qualifiées de “conversions de la misère”. En effet, c’est sur le terrain de la pauvreté et de la maladie que toute cette épopée s’est jouée. En distribuant à manger aux démunis, en accueillant les orphelins, en soignant les malades, les missionnaires vont vite devenir indispensables et même recherchés par des populations vivant une grande misère et dans un grand désarroi. Bientôt, veuves avec des enfants à charge et orphelins ou personnes âgées en situation de dénuement total ou à l’article de la mort, vont commencer à accepter la conversion qui leur est proposée. Cette conquête des corps devient peu à peu une conquête des âmes. Les sœurs blanches deviennent des sortes de « marabouts » à qui on demandera de soigner toutes sortes de douleurs, même celle de la perte des êtres chers. En tant qu’infirmières, elles vont jouer un rôle dans l’évolution des mentalités et du rapport à la médecine. D’autres religieux vont investir l’institution scolaire pour développer leur apostolat. Ce qui favorisera la propagation du projet colonial parmi les populations les plus éloignées des centres de la colonisation.»

De déguisement en déguisement, de pays en pays, il échappe à ses poursuivants. Cette mésaventure ne le dérange pas, il adore la célébrité et la gloire, et les pétitions qui le soutiennent lui offrent un sponsoring gratuit très apprécié. Mort ou vivant, durant sa carrière le monde du journalisme lui décernera certainement des prix ($) et des médailles, et à titre posthume une reconnaissance inscrite sur sa tombe : « Ici git le grand journaliste, ami de Paris-Sion, blogger téméraire et militant de la démocratie (Barakat et Qom) « .
N’oubliez pas de signer la pétition …….

Vu sa situation catastrophique, sa ruine morale et financière, sa compromission d’agent de la subversion, Ariel Semmar envisage-t-il de disparaitre ? Envisage-t-il la chirurgie esthétique ? Pour le moment rien n’est ecore décidé, le seul besoin immédiat est le port de pampers, il en utilise plusieurs par jour !

 Introduction (illustration). 
Mécanismes sociologiques et psychologiques similaires : 
«Relation entre le dictateur et son peuple : le dictateur finit par devenir l’objet d’admiration et d’idolâtrie que l’on s’interdit de critiquer ou de détester»

Comment et pourquoi les tyrans conservent-ils longtemps l’affection des victimes de leurs sévices et des abus de leur dictature ?
La question relève de la psychologie, et ceux qui souhaitent se soigner….. de la psychiatrie !
Comment expliquer que les gens s’adaptent à leur esclavage et finissent par adorer leurs maitres-esclavagistes ?
La réponse m’a été donné par un ami que je ne citerai pas, et l’explication se situe dans le phénomène que les psychologues appellent le syndrome de Stockholm !
Étonnante la définition et combien pertinente !
«Le syndrome de Stockholmdésigne un trouble psychique qui affecte des personnes prises en otage et qui, au cours de leur captivité, tissent des liens d’empathie, voir d’amitié, avec leurs ravisseurs. Les otages, une fois libérés, refusent de témoigner contre leurs ravisseurs.»

La nocivité des vaccins n’est plus à démontrer. Leurs méfaits durent parfois à long terme.

Cet article risque de soulever un branle bas de combat parmi les puristes pro-Boukharrouba, endoctrinés et victimes de la propagande du « socialisme spécifique », je les comprends !
Espérons que mes modestes écrits les aideront à entamer une thérapie et se libérer de leurs chaines. L’Algérie et son histoire sont riches en hommes et femmes méritant adulation et respect, et nombreux notre vénération.
L’Histoire est indélébile, elle est fille du temps, non de l’autorité !
Le GRAND SECRET est gardé par la judéo-maçonnerie-jésuiterie, source et pilier du pouvoir occulte imposé dès 1962 grâce à la complicité des « Chers frères » accourus pour prendre les rênes du pays à l’indépendance. Débordant les frontières et s’accaparant la gouvernance, les opportunistes et les prédateurs, DAF, sorbonnards, collaborateurs, SAS, Jésuites (chrétiens !!), dirigés de Paris-Sion,  ont pris le pays en otage !
En addition à ses assassinat de nombreuses figures de la guerre d’indépendance et de simples djounouds, Boukharrouba a par peur combattu le vrai Islam sunnite des zaouias et des Cheikhs, des confréries soufis, berceau des redoutables moudjahidines, les résistants à la colonisation durant des siècles, au potentiel guerrier redouté par la France qui l’avait désigné comme menace principale à la mise en place du système dirigé par ses agents.
Boukharrouba savait que la Zaouia était le foyer, la forteresse, le ferment de la résistance contre l’oppression et des atteintes à la foi, il entreprit de la neutraliser par tous les moyens en sa possession, moyens appuyés par une propagande pernicieuse calomnieuse traitant les cheikhs de Marabouts collaborateurs et amis de la France !

Boukharrouba ne mérite pas de figurer parmi les gloires de notre histoire, il est la fraude historique, un héro contrefait, dont l’image est le fruit d’une propagande internationale massive (des média juifs mêmes) ! Fictif « grand révolutionnaire », Boukharrouba était en réalité un franc-maçon ! Ceci est prouvé par la reconnaissance que lui accorda la « Lucie House » (à l’origine Lucifer House) via sa vitrine l’ONU.
Exemple : la conférence des pays non alignés, avait deux significations/interprétations, représentant deux commémorations symboliques :
– en version officielle et pour la galerie des innocents naïfs endoctrinés : une réunion des chefs d’état, un tribut pour l’Algérie et Boukharrouba, et bla bla bla ….
– en réalité : une cérémonie maçonnique, Kurt Waldheim venu de l’ONU (où siège la Lucie House ou maison de Lucifer) l’élevant à son nouveau rang, de « Grand Maitre de la loge Misraim » de l’Ancien Rite Égyptien.
Motif : une récompense remise par Satan à ses soldats pour leur oeuvre de destruction, dans le cas de Boukharrouba celle de l’instauration du communisme-marxisme, en réalité judaïsme enrobé dans une utopie économique fallacieuse, incohérente et inconsistante !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s