2014-2015.Un soldat israélien donne de l’eau à une vieille Palestinienne avant de l’abattre !

[CHOC] Un soldat israélien donne de l’eau à une vieille Palestinienne avant de l’abattre !

Image de l'article [CHOC] Un soldat israélien donne de l'eau à une vieille Palestinienne (...)

ZOOM

  • Image de l'article [CHOC] Un soldat israélien donne de l'eau à une vieille Palestinienne (...)

 

En été 2014 lors des bombardements israéliens de la bande de Gaza, un soldat de Tsahal s’est approché d’une Palestinienne de 74 ans, Ghalya Abu-Rida, afin de lui donner quelques gorgées d’eau.

On aimerait que cet instant ne finisse jamais. Et pourtant, il en est tout autre, puisque quand la photographie a été prise, le soldat a ensuite très sauvagement abattu la vieille dame d’une balle dans la tête, à un mètre de distance, laissant son corps inerte se vider de tout son sang,

Vous l’aurez compris : le cliché du soldat donnant à boire à Ghalya allait servir de propagande. Dévoilée par le porte-parole de Tsahal, Avichay Adraee, l’image aura réussi à tromper le monde entier, en illustrant la fausse «  humanité  » de l’armée israélienne envers les civils de la bande de Gaza !

«  Ghalya Ahmad Abu-Rida vivait dans la zone de Khuza’a, dans la partie orientale de la ville de Khan Younis. J’étais dans cette zone pendant l’agression israélienne et j’ai pu faire un reportage filmé, très précis, sur l’histoire de Ghalya. Un soldat israélien s’est approché de la vieille dame palestinienne tout en se faisant photographier par un autre soldat en train de lui donner de l’eau. Il l’a ensuite abattue d’une balle dans la tête, à un mètre de distance, la regardant se vider de son sang  » ; a témoigné Qdeh, un journaliste d’Al-Aqsa TV, qui a assisté à cette scène monstrueuse.

Ghalya était née en 1941. Elle a passé sa vie dans une petite maison, à côté de ses frères, dans le quartier d’Abu-Rida, l’un des premiers envahis par Tsahal lors de l’offensive israélienne. Elle n’avait pas d’enfants.

Majed Abu-Rida, neveu de Ghalya, a confirmé auprès des médias que sa tante était presque aveugle. Quand les soldats avaient ordonné aux habitants de partir de Khuza’a, cette Palestinienne fragile avait refusé de quitter sa maison.
Cette dernière était malgré tout persuadée que son vieil âge et sa fragilité aurait pu la protéger de l’animosité de cette armée et qu’elle aurait pu rester là où elle vivait depuis toujours.

Finalement, Ghalya a été trouvée morte, à l’extérieur de sa maison. Pour sa famille, la photographie prise était un signe d’espoir : ils pensaient que Ghalya était sauve, entre les mains de l’armée israélienne !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s