A ceux qui rendent hommages aux chanteurs de l’ancien colonisateur

La mentalité du colonisé devient une maladie qui affecte l’être, qui l’empêche de s’épanouir, qui conditionne sa façon de penser, sa façon de parler, de réagir, etc. Le colonisé a honte de ce qu’il est. Le colonisé a honte de sa culture.il l’oublie preferant celle du colonisateur Le colonisé baisse la tête. Le colonisé s’excuse lorsqu’on lui marche sur le pied. Le colonisé s’excuse d’exister. Le colonisé a honte d’exister. Tous les efforts sont faits pour amener le colonisé à confesser l’infériorité de sa culture transformée en conduite instinctive, à reconnaître l’irréalité de sa nation et, à l’extrême, Face à cette situation, la réaction du colonisé n’est pas univoque. La populace se jette frénétiquement dans l’acquisition forcenée de la culture de l’occupant en prenant soin de caractériser péjorativement sa culture nationale, ou se cantonne dans l’énumération circonstanciée, méthodique, passionnelle et rapidement stérile de cette culture.Alors à ceux qui rendent hommages aux saltimbanques français ,il est temps de libérer votre cerveau….Le mec qui vient de mourir n’a que faire de vos R.I.P …et hommages,il ne sait méme que vous existez…Allez relevez-vous et soyez fiere de ce que vous étes….des colonisé libérés..

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s