L’intestin et le cerveau communiquent directement grâce à un réseau neuronal (Vidéo)

Aphadolie

Corps humain

L’intestin humain comprend plus de 100 millions de cellules nerveuses, formant ainsi quasiment à lui seul un « second cerveau ». L’intestin communique avec le cerveau en diffusant des hormones dans le flux sanguin afin de réguler des états physiologiques comme l’appétit ou l’apparition de nausées. Toutefois, une nouvelle étude révèle que l’intestin dispose d’un moyen bien plus direct et rapide de communiquer avec le cerveau grâce à un réseau neural spécifique jusqu’alors inconnu.

 

Au cours de ces dernières années, l’intestin a été un objet d’étude central pour les scientifiques. Siège d’un important carrefour hormonalrégulant de nombreux phénomènes physiologiques, il contient en outre un système nerveux loin d’avoir livré toutes ses propriétés.

Jusqu’à récemment, les biologistes pensaient que la voie de signalisation intestin-cerveau passait uniquement par l’interface hormonale ; un mécanisme d’action pouvant prendre jusqu’à 10 minutes.

Toutefois, une nouvelle étude publiée dans la revue Science par une…

Voir l’article original 602 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.