Yémen : des dizaines d’agresseurs et de mercenaires saoudiens abattus sur différents fronts

Les snipers yéménites ont pris pour cibles des dizaines de militaires et mercenaires pro-Riyad. ©Pars Today

Au cours de ces dernières 24 heures, 81 agresseurs et mercenaires saoudiens ont été abattus par les snipers de l’armée et des Comités populaires yéménites sur différents fronts, a rapporté la chaîne de télévision Al-Masirah.

Cinq militaires saoudiens ont fait l’objet de tirs des snipers yéménites à la frontière saoudo-yéménite et 76 autres sur les fronts de Nihm, Maarib, Taëz et al-Jawf, a annoncé une source militaire.

Samedi dernier, l’unité de snipers yéménite a annoncé avoir pris pour cible une cinquantaine de mercenaires au cours des trois derniers jours.

Poursuivant leurs opérations militaires, les forces yéménites ont pilonné à l’artillerie les lieux de regroupement des mercenaires de l’armée saoudienne dans la localité d’al-Baqaa et aux alentours du point de passage d’al-Khadra dans la province de Najran.

Le comité en charge des prisonniers yéménites a annoncé mardi dernier la libération d’un nouveau groupe de combattants de l’armée et des Comités populaires sur le front de Maarib.

« Lors d’un échange de prisonniers sur le front de Maarib, 19 combattants de l’armée et des Comités populaires yéménites ont été libérés », a affirmé le président de ce comité.

Le comité en charge des prisonniers yéménites avait déjà fait état deux jours plus tôt de la libération de 15 combattants de l’armée et des Comités populaires yéménites qui avaient été pris en otages par la coalition saoudienne sur les deux fronts d’al-Jawf et de Maarib.

 

Un missile tiré par l'armée yéménite. ©IRNA
Un missile tiré par l’armée yéménite. 

L’unité balistique de l’armée yéménite a frappé au missile une base militaire saoudienne à Jizan dans le sud de l’Arabie saoudite.

L’unité balistique de l’armée yéménite, soutenue par les Comités populaires (Ansarallah) du Yémen, a tiré un missile de type « Badr 1 » sur la base militaire des Saoudiens, récemment fondée à Jizan.

Entre temps, les médias saoudiens ont confirmé la nouvelle du missile yéménite, en prétendant que le système de défense anti-missile de l’armée saoudienne avait pu détruire l’engin dans le ciel de la péninsule arabique.

Par ailleurs, l’unité balistique de l’armée yéménite avait lancé, mardi 21 août, un missile sur le centre de commandement des forces émiraties et leurs mercenaires dans la côte occidentale du Yémen.

L’unité d’artillerie de l’armée et d’Ansarallah du Yémen a également pilonné les repaires des militaires saoudiens dans la province de Najran à la frontière méridionale avec le Yémen.

L’armée yéménite a, de même, visé les positions stratégiques de l’ennemi dans la province saoudienne de Hajja, en lui infligeant des dégâts importants aussi bien physiquement que matériellement.

Auparavant, les forces yéménites ont empêché l’avancée des forces saoudiennes et les mercenaires soudanais dans le front de Jizan, en détruisant deux drones de l’armée saoudienne.

Par ailleurs, l’agence de presse officielle yéménite, Saba, a fait part de l’échange de prisonniers entre la coalition saoudienne et l’armée yéménite, hier mardi.

19 prisonniers de la coalition dirigée par Riyad ont été libérés en deux phases à Maarib dans le nord-est du Yémen.

Cet échange de prisonniers a été pratiqué après quelques mois de négociations. Bien que les sources d’information yéménites n’aient publié aucun rapport concernant le nombre des prisonniers yéménites qu’a libérés l’Arabie saoudite au Yémen, certains rapports font part de la libération de 14 prisonniers yéménites.

En mars 2015, la coalition saoudienne a lancé une offensive au Yémen pour ramener au pouvoir Abd Rabbo Mansour Hadi, président démissionnaire yéménite.

Le bilan des dégâts que laissent les Saoudiens derrière eux est lourd : plus de 14.700 Yéménites sont morts, des millions de civils déplacés et les infrastructures complètement détruites.

 

Au départ, la coalition saoudienne avait prétendu avoir surmonté la défense de son adversaire et qu’elle mettrait court à ses opérations quelques semaines plus tard. Mais les trois années de résistance du peuple yéménite lui ont donné tort. Riyad fait face désormais à la puissance balistique de l’armée yéménite et d’Ansarallah.

L’invasion militaire de la coalition pro-saoudienne au Yémen a permis à l’armée yéménite d’accéder aux technologies modernes, dont la fabrication des missiles balistiques et des drones.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s