Plus de 2000 immeubles menaçant ruine à Oran. Alors qu’il est estimé à 7 millions d’unités environ, le patrimoine immobilier national souffre terriblement du manque de soins et d’entretien ce qui a précipité son vieillissement et l’a fragilisé, à la longue.

HABITAT PRECAIRE :

Deux mille immeubles menacent ruine à Oran. Tel est l’état du patrimoine immobilier d’El Bahia constaté dernièrement par les services de l’Office de promotion et de gestion immobilière d’Oran (OPGI). Sur les 2000 bâtisses menaçant ruine, 876 environ appartiennent à l’Etat et gérées par l’OPGI et 766 propriétés privées.

 


HABITAT PRECAIRE : Plus de 2000 immeubles menaçant ruine à Oran
Ce chiffre représente un patrimoine de 1471 logements vétustes abritant 3158 familles. La localisation de ces immeubles montre que tous les quartiers de la ville d’Oran sont touchés. Le même constat révèle, à titre indicatif, que 306 immeubles menacent ruine au quartier Ed Derb, 202 à Sidi El Houari, 78 à Saint Eugène, 37 à Saint Antoine, 27 au quartier Le Plateau, 25 à Gambetta, 25 à Saint Pierre, au centre-ville, Eckmühl, Choupot, etc., tous constituent une réelle menace pour leurs habitants. Même les villes comme Arzew et Aïn El Turck sont concernées par ce phénomène. En effet, à chaque décrue ou intempérie, la comptabilité macabre des effondrements s’allonge inexorablement. Depuis le début de l’année, pas moins de 120 effondrements partiels ont été enregistrés à travers les quartiers de la ville d’Oran. Pour rappel, le triste record de l’année 2003, qui a enregistré 135 effondrements, a malheureusement été déjà battu. Le 25 avril dernier, un immeuble appartenant à un privé s’est effondré subitement sur ses occupants faisant un mort, quatre blessés graves et 62 familles sans abri. Par ailleurs, Oran souffre également d’un autre phénomène, celui des infiltrations d’eaux qui menacent la sécurité de ses habitants. De nombreux quartiers, à l’instar de Yaghmoracen, le Plateau, Choupot et Médioni, vivent dans la hantise d’un effondrement ou d’un affaissement de terrain. Plusieurs affaissements spectaculaires ont été recensés à travers les quartiers d’une ville qui, il faut le souligner, est devenue complètement vétuste. Celui de la rue des Sœurs Benslimane réalisée, faut-il le rappeler encore une fois de plus sur un lit d’oued, est édifiant. Le légendaire boulevard Front de mer – la vitrine et l’objet narcissiques des Oranais – montre des signes d’essoufflements inquiétants. Sa paroi, qui fait face au port, est totalement rongée par les eaux souterraines qui fragilisent de plus en plus sa structure, qui fort heureusement a fait l’objet d’un projet de soutènement, réalisé par une entreprise Italienne et qui a été enfin sauvé de peu. Sur un autre registre, non moins important d’ailleurs, les services techniques du CTC ont recensé pas moins de 5 000 bâtisses et autres constructions qui ne répondent pas aux normes. Par ailleurs, on apprend des services de la wilaya d’Oran que pas moins de  1.600 familles  environ résidants dans des immeubles menaçant ruine à Oran ont été relogées durant cette année dans des logements sociaux très confortables, selon la déclaration du responsable de la commission de relogement . Cette opération  a touché les familles résidantes dans des immeubles menaçant ruine, a souligné notre même interlocuteur , en marge d’une opération de relogement des familles des ilots d’habitation de Bab El Hamra et DNC, situés à Haï « Sidi El Houari,  » et d’ ajouter que cette opération de relogement de familles recensées et détentrice de pré-affectations dans des logements publics locatifs, touchera huit secteurs urbains dont ceux de Sidi El Houari, Derb et El Hamri, a souligné le chef de l’exécutif de la wilaya, rappelant l’engagement de  l’Etat à prendre en charge ces familles occupant des immeubles et bâtisses menaçant ruine.              (photo non contractuelle) 
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s