ALGÉRIE Pénurie de médicaments: les restrictions sur les importations à l’origine de la pénurie, selon la FAM

ALGÉRIE

Pénurie de médicaments: les restrictions sur les importations à l’origine de la pénurie, selon la FAM

DR

La Fédération algérienne des médicaments (FAM) a souligné la responsabilité des autorités dans la rupture de plusieurs médicaments en Algérie, à quelques jours de sa rencontre avec le ministère de la Santé, prévue le 26 août 2018. Dans un communiqué de presse, cette fédération est revenue sur les origines de cette pénurie, rappelant ses recommandations pour mettre fin à ce phénomène.

La FAM a annoncé ce jeudi 16 août 2018 que ses membres ont été conviés à une réunion du ministère de la Santé à propos de la pénurie de certains médicaments essentiels

Dans son communiqué, cette fédération a rappelé avoir déjà alerté, cela fait plusieurs semaines, sur la persistance de ruptures de certains médicaments essentiels.

La FAM a affirmé que ce phénomène de rupture a pour origines essentielles les ‘restrictions appliquées en amont sur les autorisations d’importations de médicaments finis’ et l’absence de procédures claires permettant “d’administrer avec efficacité l’interdiction des importations de produits fabriqués localement”.

De l’avis de la FAM, ces deux causes sont à l’origine de ce “déficit croissant de l’offre face à une demande nationale”, aggravée par la croissance démographique et la politique nationale d’accès élargi aux soins.

Si les membres de la FAM “se réjouissent de la politique mise en oeuvres par les autorités pour protéger la production nationale”, ils demandent à ce que cette politique soit “balisée sur le terrain par quelques règles simples permettant de s’assurer notamment de la capacité effective des producteurs concernés à assumer leurs engagements, de la qualité effective de leurs produits et de la garantie d’une prise en charge fluide et continue des besoins du marché”.

La FAM a également rappelé avoir préconisé d’éviter de “conférer I’exclusivité du marché national pour un produit donné à un seul fabricant”. “Connaissant les aléas propres à tout processus de production, de telles exclusivités sont assimilables à des menaces permanentes pesant sur la disponibilité sur le marché interne. De plus, les situations de monopole auxquelles elles donnent lieu, finissent inévitablement par générer des pratiques commerciales illégales que les pouvoirs publics s’acharnent à combattre par ailleurs”, lit-on dans le même communiqué.

Appelant à prendre toutes les mesures nécessaires pour éradiquer ces pratiques commerciales, la FAM estime qu’il convient néanmoins que celles-ci ne sont pas sont à I’origine du phénomène des ruptures. “Elles en sont plutôt la conséquence directe”.

Efficacement appliquées, les recommandations de la FAM permettront très
certainement de traiter sur une base structurelle tous ces problèmes récurrents de disponibilité et d’éviter de diaboliser la corporation du médicament dont chacun sait qu’elle est I’allié naturel et incontournable de toute politique nationale de santé”, poursuit la même organisation.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s