Au cœur des nouveaux métiers

Salimsellami's Blog

Depuis un certain temps, des agissements devenus comme des habitudes dures sont venus estampiller le quotidien de notre présent. Au nom de la loi, ces activités sont déclarées nocives, coupables et pouvant constituer la maille des fléaux sociaux. Elles prolifèrent au fur et à mesure du gain facile qu’elles procurent. Sans imposition, sans formalisme ni procédure d’inscription, l’activité est vite repérée à la pressante nécessité d’y recourir. On n’a pas à regarder un panneau indicateur ou une enseigne lumineuse pour se diriger vers le bon endroit. Il suffit juste de faire une rotation visuelle, et voilà votre besoin rapidement satisfait.
Le parckingeur : tout est chez lui un espace gardé. Pas d’amendes, ni de procès-verbal pour stationnement dangereux, non autorisé ou gênant. C’est lui le policier de la place. Il est une gourde. C’est le percepteur de droits de camper là où il vous l’indique. Que de crimes odieux ne…

Voir l’article original 393 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s