Je m’étais à peine endormi quand je me suis réveillé pour trouver un soldat israélien armé qui planait au-dessus de mon lit.

Je suis le cousin d’Ahed Tamimi. Israël doit arrêter d’emprisonner des enfants comme elle.

 13 février à 15h49

Ahed Tamimi, qui vient d’avoir 17 ans, est amené dans une salle d’audience à l’intérieur d’une prison militaire israélienne en décembre.

Nour Tamimi est une étudiante en journalisme et militante de Nabi Saleh en Cisjordanie occupée .

Je m’étais à peine endormi quand je me suis réveillé pour trouver un soldat israélien armé qui planait au-dessus de mon lit. Il m’a dit de me lever rapidement et de mettre une veste. À moitié endormi, j’ai été menotté, jeté dans une jeep de l’armée et emmené pour être interrogé. Ils avaient déjà pris mon cousin de 16 ans, Ahed, la veille, et maintenant c’était mon tour.

Quelques jours plus tôt, l’armée israélienne a attaqué notre ville de Nabi Saleh en Cisjordanie occupée pour réprimer notre manifestation hebdomadaire contre la colonie juive illégale construite sur nos terres et le vol de notre source d’eau douce par des colons. Au cours de la manifestation, un soldat a tiré sur notre cousin Mohammad, âgé de 15 ans, au visage à bout portant, brisant son crâne. Il a été transporté à l’hôpital et a dû être médicalement induit dans le coma. Environ une demi-heure plus tard, toujours traumatisé par ce qui est arrivé à notre cousin, nous avons trouvé des soldats dans la cour de la maison d’Ahed où nous étions assis et avons essayé de les faire partir. Pour exiger qu’ils partent, mon cousin désarmé est maintenant accusé de confrontation avec un soldat armé.

L’histoire doit être racontée.

Quand une vidéo de la rencontre a été montrée en Israël, elle est devenue virale et beaucoup d’Israéliens ont exigé que nous soyons punis. Ainsi, la semaine suivante, des soldats sont venus chez Ahed au milieu de la nuit et elle a été emmenée en prison. Le jour suivant, sa mère Nariman a également été emprisonnée quand elle est allée vérifier Ahed. Plus tard dans la nuit, j’ai été arrêté.

J’ai été libérée sous caution après 16 jours, mais Ahed est maintenant en prison depuis près de deux mois, tout comme sa mère. Le 31 janvier, elle a passé son 17e anniversaire dans une cellule. Le début de son procès devant un tribunal militaire a été retardé à plusieurs reprises. Le dernier ajournement est venu mardi, quand il a été reporté pour le 11 mars . Dans une tentative flagrante d’éviter l’examen minutieux des médias internationaux, le juge a également statué que les journalistes seront exclus de la participation. Les accusations portées contre Ahed sont passibles d’une peine maximale de 20 ans. Je suis toujours confronté à des accusations.

En prison, nous avons été très mal traités. Après avoir été arrêté, Ahed a été emmené dans une cellule du sous-sol et interrogé sans la présence d’un parent ou d’un avocat. Elle et moi avons été déplacés à plusieurs reprises d’une prison à l’autre, détenus avec des criminels israéliens réguliers, et soumis à un harcèlement verbal sexiste et dégradant. L’armée sait comment exercer une pression psychologique pour vous briser. Ils nous ont privés de sommeil et de nourriture, et j’ai été obligé de rester assis sur une chaise incapable de bouger pendant de longues heures à la fois.

Lorsque nous avons été amenés au tribunal militaire pour une audience, il était très difficile de voir nos parents assis dans le dos se sentir inquiets et impuissants. Mon oncle Bassem Tamimi, le père d’Ahed, et mon propre père savent de première main ce que la prison israélienne sent et sent. Tous deux ont été emprisonnés plusieurs fois à cause de leur résistance non-violente à l’occupation israélienne. Bassem a été nommé prisonnier d’opiniondeux fois par Amnesty International, qui a également appelé à la libération d’Ahed. Ils savent que nous avons été détenus dans une cellule froide et glacée pendant que nous attendions notre audience. Ils connaissent la douleur des menottes quand elles sont serrées sur nos poignets et nos chevilles, et à quel point les cellules sont sales, et l’odeur de nourriture pourrie. Ils comprennent ce que c’est que d’être isolé dans une cellule – complètement seul, froid et effrayé, incertain de ce qui va vous arriver. Comme ses parents et ses frères et soeurs, je crains pour le bien-être d’Ahed et des plus de 300 autres enfants palestiniens actuellement emprisonnés par l’armée israélienne.

Ahed et moi sommes la deuxième génération de Tamimis à passer toute notre vie sous le régime militaire oppressif de 50 ans d’Israël. Nous avons grandi sous la surveillance constante et le contrôle des soldats israéliens. À un jeune âge, nous devions apprendre la résilience, la détermination et la persévérance. Pour survivre, nous devions être conscients de notre environnement en tout temps. Même les choses les plus élémentaires, comme pouvoir se déplacer librement ou faire une excursion d’une journée, n’étaient pas possibles en raison des points de contrôle militaires et d’autres obstacles. Nous n’avions pas de place pour respirer – parfois littéralement, alors que des nuages ​​de gaz lacrymogène tirés par des soldats nous engloutissaient et remplissaient nos maisons.

Malheureusement, nous sommes habitués à ce que des soldats pénètrent dans nos maisons, leurs claquettes photographient des photos des mâles de la famille, documentent le nombre de fenêtres et de portes que nous avons et volent et détruisent nos effets personnels. Il n’y a pas d’intimité. En plus de mon père, ma mère et mon frère ont également été emprisonnés. L’oncle d’Ahed a été abattu par des soldats lors d’une manifestation en 2012, alors que sa mère a reçu une balle dans la jambe lors d’une autre marche et a développé de l’asthme à cause des gaz lacrymogènes.

Nous nous sommes fait voler notre enfance sans jamais connaître le sentiment de sécurité, de sécurité et de quiétude. La triste vérité est que ce n’est pas seulement la réalité d’Ahed et de moi, ou de Nabi Saleh. C’est la réalité de la plupart des Palestiniens, en particulier des jeunes.

Chaque année, Israël poursuit entre 500 et 700 enfants palestiniens dans ses tribunaux militaires, qui ont un taux de condamnation de plus de 99%. Le système juridique à deux niveaux d’Israël en Cisjordanie occupée a été condamné comme « séparé et inégal » par les groupes de défense des droits humains. Les colons, y compris les mineurs, sont soumis à la loi civile israélienne tandis que les Palestiniens de tous âges sont soumis à la loi martiale.

Les enfants palestiniens dans les prisons militaires israéliennes subissent des abus systématiques – y compris les menaces et la violence physique – et sont poussés à signer des confessions en hébreu qu’ils ne peuvent pas lire, tout en étant interrogés sans un parent ou un avocat. Ces abus ont été bien documentés par des groupes de défense des droits de l’homme, et même des membres du Congrès américain prennent des mesures pour les arrêter avec un projet de loi visant à s’assurer que l’aide américaine ne finance pas l’emprisonnement d’enfants palestiniens ou la violation de leurs droits. .

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

histoireetsociete

dieu me pardonne c'est son métier...

algerbienetre

Construire son bonheur

Aphadolie

News Worldwide

Ombre43

Revue de presse nationale et internationale.

Le blog de Brahim Younessi

"La destination du chercheur dépend de la route qu'il suit." Ibn Arabi

Le SEUM Collectif

Lutte contre les oppressions. Si on gagne, tant mieux.

WaKongo

La Vision du monde d'un afro pour les afros

L'arrogante

Blog lifestyle, culture, sport et bonnes adresses.

Le blogue de Normand Nantel

Bienvenu dans mon univers! Vous êtes ici chez-vous.

Salimsellami's Blog

La Liberté d'expression n'a jamais été l'expression de la Liberté.....حرية التعبير لم تكن أبدا تعبير عن الحرية

Venezuela infos

En Occident il y a bien longtemps que la gauche n‘ose plus parler de démocratiser la propriété des médias. Les grands groupes privés imposent leur image du monde au service public et... balisent l'imaginaire de la gauche. Comme le Venezuela construit une démocratie participative et bat les records en nombre d'élections, les grands médias personnalisent le processus : «Chavez ceci», «Maduro cela», «populiste», «dictateur», «iranien». Ceci est le journal d'une révolution, aux antipodes de l’AFP ou de Reuters.

Blog Histoire Géo

"D’un côté Alexandre Dumas, de l’autre Jules Verne." (Michel Tournier)

Title Goes Here

Randome crap I feel like bloging about when I feel like blogging!

Histoire Islamique

Histoire Islamique et générale

Gourmand et Curieux

Pâtisseries maison, faites avec bonheur en Normandie !

AUTOMATTIC DESIGN (FLOW RIP)

This Site Is No Longer Active. Please Visit Our New Site "Automattic.Design"

histoireetsociete

dieu me pardonne c'est son métier...

algerbienetre

Construire son bonheur

Aphadolie

News Worldwide

Ombre43

Revue de presse nationale et internationale.

Le blog de Brahim Younessi

"La destination du chercheur dépend de la route qu'il suit." Ibn Arabi

Le SEUM Collectif

Lutte contre les oppressions. Si on gagne, tant mieux.

WaKongo

La Vision du monde d'un afro pour les afros

L'arrogante

Blog lifestyle, culture, sport et bonnes adresses.

Le blogue de Normand Nantel

Bienvenu dans mon univers! Vous êtes ici chez-vous.

Salimsellami's Blog

La Liberté d'expression n'a jamais été l'expression de la Liberté.....حرية التعبير لم تكن أبدا تعبير عن الحرية

Venezuela infos

En Occident il y a bien longtemps que la gauche n‘ose plus parler de démocratiser la propriété des médias. Les grands groupes privés imposent leur image du monde au service public et... balisent l'imaginaire de la gauche. Comme le Venezuela construit une démocratie participative et bat les records en nombre d'élections, les grands médias personnalisent le processus : «Chavez ceci», «Maduro cela», «populiste», «dictateur», «iranien». Ceci est le journal d'une révolution, aux antipodes de l’AFP ou de Reuters.

Blog Histoire Géo

"D’un côté Alexandre Dumas, de l’autre Jules Verne." (Michel Tournier)

Title Goes Here

Randome crap I feel like bloging about when I feel like blogging!

Histoire Islamique

Histoire Islamique et générale

Gourmand et Curieux

Pâtisseries maison, faites avec bonheur en Normandie !

AUTOMATTIC DESIGN (FLOW RIP)

This Site Is No Longer Active. Please Visit Our New Site "Automattic.Design"

%d blogueurs aiment cette page :